Camping Lyon » Patrimoine lyonnais » Découvrez les bouchons lyonnais

Les bouchons Lyonnais

On ne peut pas faire plus typique : les bouchons lyonnais sont réputés internationalement et contribuent à faire connaître aux visiteurs du monde entier la gastronomie lyonnaise. Une étape immanquable de votre séjour !

bouchons lyonnais

Les bouchons lyonnais, une institution

Les bouchons lyonnais sont des restaurants typiques qui font perdurer les traditions culinaires lyonnaises. La tradition remonte au 19e siècle, quand des cuisinières à leur compte, aux revenus modestes, développaient l’art de travailler et de sublimer les pièces de boucher les moins nobles, plus économiques. Elles en tiraient des plats conviviaux et généreux, qui entrèrent bientôt dans le patrimoine culinaire régional.

Les bouchons traditionnels font revivre à Lyon l’ambiance de ces établissements, à travers un décor pittoresque et une carte typique. Dans des salles à l’ambiance chaleureuse, au décor rustique fait de mobilier de bois et de nappes à carreaux, on déguste des plats authentiques qui peuvent être très dépaysants lorsqu’on n’est pas lyonnais : les grattons, le cervelas, les quenelles, le tablier de sapeur, la cervelle de canut et la tarte aux pralines roses sont des incontournables.

L’origine simple et populaire du bouchon lyonnais n’en fait pas moins aujourd’hui un symbole d’excellence dans la culture culinaire. L’authenticité des recettes est protégée par les plus grands chefs lyonnais. Beaucoup des établissements sont étoilés, ou tenus par des cuisiniers meilleurs ouvriers de France. Certains bouchons perpétuent la tradition du mâchon, petit-déjeuner typique des canuts, qui consistait en une collation de charcuteries et de vin rouge. Pour trouver un véritable bouchon lyonnais, fiez-vous aux plaques jaunes représentant le personnage de Gnafron, une joyeuse marionnette lyonnaise qui accompagne souvent Guignol.

bouchons de lyon

Top 5 des bouchons lyonnais

  • Aux Trois Maries : il s’agit de l’un des plus anciens bouchons lyonnais, situé sur la charmante place pavée de la Baleine dans le 5e arrondissement. Une adresse au cœur du Vieux-Lyon pour un repas traditionnel dans une ambiance familiale, avec un prix moyen par personne situé entre 20 et 25 euros le midi et 25 à 40 euros le soir.
  • Bouchon Tupin : une jeune équipe à la tête d’un établissement historique, qui garde à cœur le travail de produits frais de saison et la cuisine maison. Le décor surfe entre tradition et modernité, simplicité et sophistication. Le pâté en croûte y est incontournable. Ce bouchon est situé dans le 2e arrondissement, au 30 rue Tupin. Le prix moyen par personne est situé entre 18 et 27 euros le midi et 21 à 27 euros le soir.
  • Chez Paul : au 11 rue Major Martin, dans le 1er arrondissement, on vient chercher un accueil chaleureux et une cuisine aussi savoureuse que généreuse, dans le plus pur esprit du bouchon lyonnais. La décoration est aussi idéale pour se plonger dans l’ambiance. Prix moyen par personne : 16 à 20 euros le midi et 18 à 27 euros le soir.
  • La mère Léa : 11 quai des Célestins dans le 2e arrondissement, la mère Léa est une véritable institution. Face à la colline de Fourvière, on y déguste des quenelles et des têtes de veau cuisinées à la perfection. Ce bouchon historique a été créé par Léa Bidaut en 1943. Le prix moyen par personne se situe entre 20 et 25 euros le midi, et 30 à 50 euros le soir.
  • L’acteur : 5 rue Ch. Dullin dans le 2e arrondissement, ce bouchon intimiste se situe sur le côté du théâtre des Célestins. Rendez-vous gourmands des locaux, il propose des plats du jour délicieux, de vraies salades lyonnaises et de remarquables tartes maison. Le prix par personne varie de 14 à 17 euros le midi et de 17 à 25 euros en soirée.

Mis à jour le

Précédent : Place Bellecour Lyon | Suivant : Parc de la tête d’Or de Lyon